Introduction au Story Mapping

story_mapping_softmethods

Le User Story Mapping, inventé par Jeff Patton (http://agileproductdesign.com), est une pratique agile que j’aime beaucoup, d’où l’idée d’en faire une présentation synthétique.

L’idée est d’offrir aux Product Owners une technique très efficace, interactive et visuelle de définition d’un produit.Elle consiste à construire une représentation visuelle ordonnée, en s’appuyant sur la vision utilisateur: ses constituants de base sont donc les activités et tâches que l’utilisateur accomplit avec le système.

Par rapport au simple fait de constituer une Backlog Produit priorisée sous forme de liste ou dans un tableau Excel, elle a une grande valeur ajoutée car elle rend visible:

  • le workflow complet d’utilisation du système qu’on veut créer
  • les différents niveaux de nécessité des stories pour le produit
  • les relations entre stories de haut niveau et leurs “enfants”
  • un contenu ordonné de releases

Son résultat, se présente de la manière suivante:

story_mapping_softmethods

  1. Activités : ce sont les actions de « haut niveau », ordonnées de gauche à droit selon l’ordre logique (celui qui apparait quand on raconte l’histoire de l’utilisation du système par ses utilisateurs)
  2. User stories : les tâches accomplies dans le cadre de chaque activité sont placées en dessous de celle-ci et ordonnées de haut en bas par « nécessité » (les plus indispensables en haut) et de gauche à droit selon l’ordre logique (comme les activités)
  3. Releases : une fois que les stories ont été ordonnées, on peut découper la map en tranches qui constituent des releases en partant des stories de plus grande valeur

 

Un exemple de ce que cela peut donner en vrai (dans celui-ci, qui n’est pas énorme le tableau fait 3m de large et il y a une centaine de stories) :

story_mapping_example_softmethods

Pour arriver à ce résultat, il convient de suivre un processus de construction itératif et très interactif (le propos de cet article n’est pas de le décrire en détail, mais il n’est pas très compliqué).
En tout état de cause, correctement guidé, le Story Mapping est très apprécié par les Product Owners car il offre un support de discussion et de réflexion à la fois efficace et simple, avec une vision d’ensemble du produit qui va être créé. Par exemple on va pouvoir valider la cohérence et la complétude de ce qui a été imaginé en parcourant des chemins d’utilisation à partir de la map.

Il aide aussi à la classification par valeur des stories, qui peut être un exercice un peu difficile sans une vision globale du système (on a facilement tendance à penser que tout est prioritaire…) et est à l’évidence un très bon outil pour matérialiser un MVP (Minimum Viable Product) dans une approche Lean Startup.